DESJARDINS, Fabienne

1936 - 2017

Au CISSS des Laurentides, Hôpital de Rivière-Rouge, est décédée le 21 décembre  2017 à l’âge de 81 ans,  Madame Fabienne Desjardins, fille de feu Joseph Noël Desjardins et de feu Lucia Carrière. 

Elle  laisse dans le deuil son époux Paul Paradis, et  ses enfants : Claude (France Denis), Sylvie et  Chantal (Ronald Mc Gregor), ses petits-enfants : Simon, Mylène, Maryse, Francis, Maxime, Isabelle et Marilyne, ses arrière-petits-enfants Shawn, Mathias et Jeanne. Madame Desjardins laisse également ses deux sœurs Jeannette et Claire, son frère Claude ainsi que plusieurs autres parents et amis. Elle fut prédécédée par son frère Lucien et sa sœur Noëlla. 

Les funérailles auront lieu à l`église de Rivière-Rouge, le vendredi 29 décembre 2017 à 11 h. La famille recevra vos condoléances à compter de 10 h 30. 

En la mémoire de Madame Fabienne Desjardins et en guise de sympathie, la famille vous propose de faire un don à la Fondation des maladies du cœur du Québec.

http://www.coeuretavc.ca/

 La Coopérative funéraire Brunet du 473 rue l’Annonciation Sud, Rivière-Rouge à qui la direction a été confiée offre à la famille éprouvée ses plus sincères condoléances.

 

Partagez cet avis

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

4 messages reçus

La famille Paradis

Puissent les bons souvenirs de votre mère. Vous apporter du réconfort pendant ce moment difficile de votre vie. Veuillez accepter nos condoléances les plus sincères.

Maryse Brunet et Fernand Pauzé, le 24 décembre 2017

Claude et (France)

Mes sympathies et pensées sont avec vous.

Carmelle Daoust, le 24 décembre 2017

Chantal,Claude et Sylvie

Je suis avec vous dans la peine de perdre votre maman une dame très gentille je vous donne un gros cocolle à chacun de vous

Johanne Desloges, le 24 décembre 2017

Toute la famille Paradis

Nos plus sincères condoléances en ces difficiles moments.

Thérèse et Yves Nantel, le 24 décembre 2017

Partagez cet avis